Femme & Cinéma

Cette association est née grâce à l’amour de deux productrices pour le cinéma.
Le but étant de mettre en valeur l’image des femmes à travers les différents vecteurs du domaine culturel tels que le cinéma, la télévision, internet, les arts plastiques…

Femme & cinéma, se sont des femmes qui aiment, regardent et font du cinéma.
Il ne faut pas croire, mais dans le monde de la culture, les stéréotypes sexistes perdurent, aussi bien dans les représentations que dans l’organisation même.

Le but de cette association étant de détruire les stéréotypes du genre, éduquer les hommes et les femmes aux comportements et représentations sexistes, sensibiliser à l’égalité Femmes/Hommes, soutenir toute lutte contre la discrimination et mettre la lumière sur les femmes artistes.

Cette association a mis en place 5 gros projets qui lui tiennent à coeur :

  • Un court métrage interrogeant les stéréotypes et représentations des femmes dans le monde du travail (femmes active).
  • Sept réalisatrices se concertent actuellement pour l’élaboration d’un long métrage, sur le sujet de l’idéologie du féminisme.
  • Un projet artistique et éducatif, soutenu par la fondation “Sisley D’Ornano”    met en place un concours de films pour permettre aux jeunes générations de s’interroger sur la place des femmes et leur représentation dans la société.Ce concours sera lancé auprès des lycéens de seconde et première générale, technologique et professionnelle.
  • Un concours de vidéo, sur le thème du sport est également réalisé, toujours sur les stéréotypes féminins mais également masculins. Quatres thèmes sont au programme : La solidarité, Le respect, Le dépassement de soi et le contrôle de soi.
  • Enfin en collaboration avec Nikon france, un concours photo sur les femmes actives est mis en place, Les femmes d’aujourd’hui, l’investissement et l’engagement dans la société actuelle, abattre les représentations stéréotypées proposé par certains medias.

 

LSD – le Salon des Dames

 

Le Salon des Dames est une association qui repense la place de la femme dans la société, elle veut faire changer les mentalités dès le plus jeune âge à travers différentes actions, pour que la femme prenne  sa place dans la société.

Plus de 300.000 hommes et femmes font déjà confiance au Salon des Dames. L’association compte 10 ambassadeurs Dont Aude GG (Comédienne), Juliette et Maud (Youtubeuse), et Serge (Patron de la mangerie).

 

Les principales actions menés par Le Salon des Dames, sont les salons qui ont lieu tous les 2 mois avec plus de 150 personnes. Le salon des Dames est un endroit de partage et de réunion pour femmes et hommes pour réfléchir ensemble et changer le monde. Quelques règles sont à proscrire quand vous vous rendez dans ce genre de salon ; les téléphones portables sont strictement interdits puisque les organisatrices prône l’idée de silence, c’est-à-dire que ce qui se passe au salon reste au salon. Chaque participant en repartant de cet événement doit remplir une mission personnelle pour donner des ailes aux femmes

En septembre 2017, LSD a collaboré avec Clairefontaine, pour élaborer le premier agenda féministe. Chaque jour, on y trouve des dates clés sur l’histoire des femmes.

A l’aide de “L’espace des femmes”, le Salon des Dames réécrit les manuels scolaires allant de la 6éme à la Terminale. Plus de 250 auteurs féminines seront ajoutées dans les manuels de littérature.
La création d’un Label ”Gender Equality” qui permet de décerner un prix aux entreprises qui respectent l’égalité hommes-femmes en entreprise.
Enfin tous les mercredis, cette association met en place des ateliers pour petites filles afin de leurs apprendre dès le plus jeune âge à devenir les nouveaux modèles féminins. Le but de ces ateliers est de véhiculer aux petites filles qu’ils faut qu’elles croient en elles et qu’elles croient en leurs rêves.

 

Article paru dans Grazia

Après des études en Art du spectacle, cette trentenaire a créé une école de théâtre (Clap Prod) afin de coacher et de produire de jeunes humoristes. Son nouveau grand projet ? Le lancement cet automne d’un centre de coaching, réservé aux femmes, autour de quatre thématiques : le travail, le relationnel, le bien-être et le corps.

Quel est le premier site que vous consultez le matin ?

En général, je me balade sur Facebook et Instagram que j’ai découvert très récemment.

Quelle est la campagne ou l’opération sur les réseaux sociaux qui vous a le plus marquée ces derniers mois ?

La campagne de Latifa Ibn Ziaten (la mère du premier militaire assassiné en 2012 à Toulouse par Mohamed Merah) pour son association Imad. Je trouve cette femme exemplaire. Elle est pour moi un véritable exemple de courage. L’amour inconditionnel et la force qui la portent sont pour moi de vrais modèles.

Ce qui vous insupporte le plus sur les réseaux sociaux ?

Le fait qu’on puisse désormais tout connaître de nos habitudes de consommateurs et qu’on puisse nous balancer des publicités ciblées à bout de champs… Et en même temps, c’est le jeu.

Arrivez-vous à déconnecter (un peu) le week-end ou pendant les vacances ?

Lorsque je suis avec mon fils au quotidien, je m’oblige à déconnecter pour profiter à fond de lui, le reste du temps, je suis une vraie geek. Pendant les vacances, je choisis des destinations qui permettent de déconnecter sinon je me remets à bosser… mes dernières étaient dans le désert à la pointe sud du Maroc. Pas de réseau, pas de wifi, pas d’emmerdes !

Les trois comptes Instagram ou Twitter que vous aimez suivre ?

Sur Instagram, ce sont surtout mes amis, car les selfies du derrière de Kardashian je m’en cogne pas mal, mais sur Twitter j’aime bien suivre les news, je suis l’AFP ou Mediapart par exemple. J’ai fait une overdose de BFM après les attentats et depuis je préfère me tenir informée de cette manière. Sinon pour les infos de toutes sortes les tweets de Le Bonbon ou de Time Out.

Si vous avez le choix, vous êtes plutôt livre papier ou liseuse/tablette ?

Papier sans la moindre hésitation. La tablette, je trouve ça sans charme, un bon bouquin ça s’use, ça se corne, ça se renifle et puis retrouver son roman plein de sable après les vacances c’est un petit bonheur dont je ne me passerai pas.

La personnalité avec qui vous aimez/aimeriez échanger sur Twitter ?

Manque de bol, ce n’est franchement pas le genre à perdre du temps sur Twitter mais je dirai Natalie Portman pour lui demander pourquoi elle a quitté Paris ! Je rêvais de la croiser. Je suis admirative de son travail depuis Léon !

Quelle start-up du Numérique gagnerait à être connue ?

Globshop, un système permettant de se faire ramener de l’étranger des achats par des particuliers. De même, on peut également faire de la place dans nos valises pour ramener quelque chose à quelqu’un.

Quelle est, selon vous, la digital girl la plus influente du moment ?

Je ne sais pas si c’est la plus influente, mais Fabienne Broucaret, cette journaliste vient de lancer un blog sur le bien-être au travail que je trouve extra : My happy job, c’est plein de bons conseils pour allier vie pro et vie perso entre autres.

Une bonne idée sur le numérique à piquer à l’étranger ?

Par les temps qui courent, le vote par internet qui a fait ses preuves pour réduire le taux d’abstention aux élections.

Le projet sur lequel vous planchez en ce moment ?

Le développement de la Wonderful Women Academy me tient à cœur, le centre de formation va également intervenir en entreprise sur différents thèmes tels que développer son leadership, déployer ses ambitions, apprendre à se positionner, prendre la parole en public… Ce type de formation peut vraiment aider à valoriser l’égalité hommes-femmes au travail.

————————-

Pauline Pellissier

Pauline Pellissier Ses derniers articles

Journée de la femme chez Accenture

Le 8 Mars, Accenture organisait un évènement pour permettre de présenter à ses salariés les actions mises en places pour la parité.

Nous faisions bien sûr partie de l’équipe en temps que partenaire. L’occasion pour nous de rencontrer un grand nombre de salariés, de discuter avec tout type de personnalités et de parler de toutes les problématiques que nous pouvons résoudre par nos méthodes de coaching ou nos formations.

Journée de la femme chez Accenture.     8 Mars 2017